Ils parlent de babylangues

Retrouvez sur cette page toutes les publications concernant Babylangues dans les médias.

Par support

L'Express - Babylangues
Apply

L’Express

17 novembre 2012

Logo_L'Express.svgCes maternelles qui jouent aux prépas

My nounou is rich

Parler anglais, c’est obligatoire, of course! Quoi de mieux que le berceau pour commencer à faire areuh? “Les bébés sont des éponges”, répètent à l’envi les pédagogues. Du coup, les organismes qui placent des baby-sitters bilingues se multiplient. Babylangues propose ainsi d’apprendre une langue étrangère dès 9 mois, “avant même l’apparition des premiers mots”. La société, créée en 2008, intervient même dans des crèches. Pour 21 euros de l’heure, Baby-Speaking offre également les services de nounous anglo-phones. Ces dernières s’appuient sur un support pédagogique maison, conçu pour découvrir les couleurs, les chiffres, les comptines. Le but : jouer en apprenant, sans stress.La nouvelle mode, cependant, est non plus d’initier à l’anglais les tout-petits – banal! – mais au chinois, plus porteur. Picquier Jeunesse édite ainsi Mon premier livre de chinois (14€), où l’on “s’amuse avec les idéogrammes”. Des cédéroms d’initiation pour les 4-7 ans développent aussi des jeux d’associations son-image-mot. Patrick Bruel a déjà mis ses rejetons au travail.

 

Pour lire l’article dans son intégralité et retrouver Babylangues, ses nounous anglaises et autres baby-sitters américaines, accédez  directement au site de l’Express.